Philosophie de la raison
07 novembre 2021

Le Bon Sens - Remède universel à tous les maux ?

Textes connexes >>
Comme les mots paraissent l’indiquer; le bon sens serait la bonne manière de penser, de réfléchir, la plus adaptée à une compréhension correcte des choses de la réalité… Et par conséquent, pour une plus grande lucidité et donc une meilleure capacité à résoudre les problèmes…

Bon Sens contre la pollution et l’épuisement des ressources naturelles
Exemple... Dans les villes, et en tous points de la chaussée , les piétons ne devraient pas être prioritaires...
Pourquoi?...
Car l’énergie perdue en s’arrêtant, et qui doit être fournie pour repartir et retrouver sa vitesse initiale, est plus de 1500 fois supérieure pour un véhicule de 800kg se déplaçant à 50km/h que pour un piéton de 65 kg marchant à 4,5 km/h (1)... Par ailleurs, l’empreinte carbone qui devrait être dans les même proportions est probablement quasi nulle dans le cas d’une personne; celle-ci n’étant propulsée que par sa force musculaire (...) ! Essayons d'imaginer dans nos grandes villes, la production de gaz à effet de serre et la quantité d'énergie gaspillée par les véhicules continuellement contraints de s’arrêter pour repartir ensuite... Production de rejets et gaspillage d'énergie probablement colossaux!!

Pour un tri sélectif correct
Le tri sélectif ne constitue qu’une première partie du tri ; lui-même (on peut le supposer) étant effectué aujourd’hui par des machines... Il s’agit donc de mettre tous les matériaux recyclables dans un même conteneur, mais en séparant les matériaux différents afin de faciliter leur tri pour être ensuite réutilisés...
Par exemple... Les emballages de liquides (bouteilles flacons et berlingots) souvent en matière plastique ou en verre, possèdent la plupart du temps un bouchon, une partie filetée et des étiquettes en matériaux différents. Il conviendrait donc, dans la mesure du possible, de ne les jeter qu'après les avoir séparé. De même pour les documents papier ; séparer le papier du « papier » plastifié ou des agrafes métalliques. Enfin, et d’une manière générale, scinder tous autres objets constitués de matériaux différents...
Quant aux tickets de caisse, déchets papier de broyeuses, ou tous autres bouts de papier, ils peuvent être collectés dans des petits sacs en papier (récupérés dans des rayons de fruits et légumes de supermarchés) avant d'être déposés dans les bons conteneurs...

Le Bon Sens concernant l'eau...
La réduction de la consommation d'eau est une des mesures qui semble être admise comme une des nécessités d'aujourd'hui. Mais énoncé de manière générale, cela ne parait pas du tout pertinent... En effet, la quantité totale d'eau sur la planète serait à peu de chose près invariable. L'eau s'évapore puis retombe sous forme de précipitations. Mais si elle ne retombe pas aux endroits voulus et lorsque l'on en a besoin, ce n'est alors qu'une question de gestion de cette eau, rendue exessivement difficile par le changement climatique...

Bon Sens pour une solution durable contre la pollution le dérèglement climatique et l’épuisement des réserves naturelles
Ainsi qu’un certain nombre de scientifiques l’ont affirmé depuis fort longtemps, une croissance continuelle et sans fin dans un monde « fini » est impossible. Cela ne peut donc que conduire au désastre écologique que nous connaissons aujourd’hui (2). Le Bon Sens ne peut donc que consister ici à chercher à répondre à cette question : pourquoi notre économie mondiale est-elle dépendante d’une croissance continuelle, contredisant ainsi et par ailleurs la loi fondamentale de la thermodynamique applicable à tous les systèmes isolés (3)

Bon Sens contre la circulation des maladies infectieuses…
Dans les moments où les maladies telles que la grippe le rhume ou les bronchiolites circulent, nous savons que les micro-organismes responsables de cela sont des virus, et que leur particularité est d’avoir une durée de survie beaucoup plus longue dans les liquides corporels... Par conséquent et dans certains contextes tels que la promiscuité et l’humidité de l’air qui rend d’autant plus difficile l’évaporation des micros gouttelettes en suspension, le Bon Sens ne peut que nous faire adopter naturellement ces comportements...
1) Port de masques suffisamment filtrants et jointifs aux visages
2) Eviter de parler sans protection trop près des visages des autres personnes, et s’éloigner rapidement de ceux qui parlent trop près et fort en même temps
3) Eviter de parler fort à proximité de la nourriture

(...)

Mais pour l'heure, l’extrême difficulté rencontrée par nos responsables dans la gestion de la pandémie virale de Covid19 révèle à quel point le Bon Sens partagé par tous et toutes, chose essentielle pour notre avenir, n’est pas encore d’actualité !...


GG


Haut de page
______________________________________________________________________________________________
1) La quantité d’énergie cinétique (l’ « élan ») perdue et à fournir ensuite pour réacquérir la vitesse initiale est de 77172 joules contre 50,70 pour le piéton...
Calcul de l’énergie
E=0,5mv²
m = masse en kg
v = vitesse en m/s
...D’une voiture de 800kg à 50km/h
m = 800 kg
v = 50000/3600 = 13,89 m/s
=> v² = 193,93
=> E = 0,5 x 800 x 192,93 = 77172 Joules
...D’un piétions de 65 kg à 4,5 km/h
m = 65 kg
v = 4500/3600 = 1,25 m/s
=> v² =1,56
=> E = 0,5 x 65 x 1,56 = 50,70 joules
Retour

2) Le Club de Rome … « Les Limites à la croissance » (ou « Rapport Meadows ») 1972 - « L'Utopie ou la Mort » de René Dumont aux Editions du Seuil 1973
Retour

3) Le principe de conservation de l’énergie en « thermodynamique »
La Thermodynamique est cette partie de la physique traitant de ce qui me parait être l’« économie énergétique », ou le fonctionnement énergétique des systèmes. Le principe de conservation de l’énergie s’applique à des systèmes considérés comme « isolés », ou protégés de toute interaction avec l’ « extérieur » (Suite>>>).
(fr.wikipedia.org/wiki/Conservation_de_l%27%C3%A9nergie#Thermodynamique)
Retour